Catégories
Non classé

Politika recrute un·e chargé·e d’édition numérique

Le LabEx Tepsis recrute un·e chargé·e d’édition numérique (IGE) pour la plateforme de publication en ligne Politika, le politique à l’épreuve des sciences sociales.

Le poste est à pourvoir pour le 1er octobre 2021, pour postuler, merci d’écrire à l’adresse suivante : tepsis@ehess.fr.
Le bureau de Politika est situé sur le Campus Condorcet à Aubervilliers.

Mission
Sous la responsabilité de l’équipe de direction de Tepsis et en coopération avec l’éditeur, le ou la chargé·e d’édition numérique prendra en charge l’intégration des contenus sur la plateforme Politika et assurera le suivi technique du projet, en lien avec les interlocuteurs concernés (prestataires externes, DSI et cellule des marchés publics de l’EHESS). Le poste implique une connaissance de l’édition XML et, plus précisément, de la chaîne éditoriale Métopes ainsi qu’une connaissance générale du CMS Drupal.

À propos de Politika
Portée par le LabEx Tepsis, Politika est une vitrine internationale de la recherche. Conçue comme un espace d’expérimentation des nouvelles modalités d’édition du savoir et organisée en quatre ensembles complémentaires : Articles, Entretiens, revue Passés Futurs et Ateliers –, elle met en lumière, à destination des chercheurs et d’un public élargi, l’actualité des sciences sociales du politique.

Catégories
Formation & Recherche Parcours d'excellence

Atelier doctoral : Transition to Modernity

21 & 22 mai 2021

LabEx Tepsis – Université de Chicago

Le LabEx Tepsis et l’Université de Chicago organisent un échange entre doctorant·es afin de leur permettre de présenter leurs travaux doctoraux à des chercheuses et chercheurs de renommée internationale et de bénéficier de leurs observations et conseils.

Conseil scientifique

  • Paul Cheney – History (The University of Chicago)
  • Nilüfer Göle – Political Science (EHESS, CESPRA)
  • Marie Jauffret-Roustide – Sociology of Healthcare (Inserm, CERMES3)
  • Rainer Maria Kiesow – History and Anthropology of Law (EHESS, Centre Georg Simmel)
  • Karin Knorr Cetina – Sociology (The University of Chicago
  • Aleksandra Kobiljski – Modern Japan (CNRS, CCJ)
  • John McCormick – Political Science, Political Theory (The University of Chicago)
  • Steven Pincus – History (The University of Chicago)
  • Paul Poast – Political Science, International Relations (The University of Chicago)
    Kenneth Pomeranz – History (The University of Chicago)
  • Jean-Frédéric Schaub – Early modern history (EHESS, Mondes Américain)
  • Jenny Trinitapoli – Sociology (The University of Chicago)

Friday 21st May

3.00-3.15 p.m. | Introduction
Steven Pincus and Jean-Frédéric Schaub

3.15-4.45 p.m. | Session 1
Racial Diversity in French Movie Industry
Evélia Mayenga, political scientist (Paris 1)
The Devil is in the Details: An Invitation to Revisit Law & Demography
Hanock Spitzer (Chicago)

5.00-6.30 p.m. | Session 2
The State as Generous Bandit: Populist Spectacle and Criminal Affect in (the Fallout of) Mexico’s “Drug War”
Agnes Mondragón-Celis (Chicago)
Back into Civilian Life. Body Reconfigurations of Violence and Power for Ex-FARC Female Guerrillas (Antioquia-Colombia)
Mélina Gautrand, anthropologist (EHESS)

6.45-8.15 p.m. | Session 3
Nation Building on the Ground. The Case of the Sokol and the Role of Associational Culture in Interwar Yugoslavia
Jovana Papovic, historian (EHESS)
German Lessons: Indian Federalis and the Origins of Comparative Constitutionalism
Sarath Pillai (Chicago)

Saturday 22nd May

3.00-4.30 p.m. | Session 1
Addressing Poverty through Individual Responsibility in Modern Societies. Toward a New Interpretation of Durkheim’s Theory of Justice
Sacha Lévy-Bruhl, philosopher (EHESS)
A Deal with the Devil: Commerciality and Status Competition in China’s Grassroots-Oriented Corporate Philanthropy
Yuhao Zhuang (Chicago)

4.45-6.15 p.m. | Session 2
Working-class Ecopolitics. The Environmental Aspects of Labour Movement in French Coal-Mining (Late 19th Century – Early 20th Century)
Bastien Cabot, historian (EHESS)
Dutch and British Entanglements, 1621-51
Elizabeth Hines (Chicago)

6.30-8.00 p.m. | Session 3
Who Are Turkey’s Atheists and How to Count Them? Uses and Limits of Statistical Reasoning in the Study of Non-belief, Irreligion, and Apostasy
Théo Malçok, sociologist (EHESS)
Negotiating Ancestors and Sexuality in Contemporary Zimbabwe
Raffaella Taylor-Seymour (Chicago)

8.10-8.40 p.m. | General Feedbacks and Conclusion

Informations : tepsis@ehess.fr

Catégories
Les financements Les traductions

Résultats de l’appel à traductions de novembre 2020

Anath Ariel de Vidas, Combinar para convivir. Etnografía de un pueblo nahua en Mexico en tiempos de modernización, CEMCA, CIESAS, COLSAN, IDA, à paraître

Anath Ariel de Vidas

Directrice de recherche au CNRS (Mondes américains)

Traduction en anglais de l’ouvrage Combinar para convivir. Etnografía de un pueblo nahua en Mexico en tiempos de modernización (CEMCA, CIESAS, COLSAN, IDA, à paraître, premier semestre 2021)

Combiner pour coexister. Ethnographie d’un village nahua au Mexique en temps de modernisation

Présentation

Ce livre pose la question de la coexistence de différentes façons de penser le monde. Comment peut-on adhérer simultanément à plusieurs conceptions du monde qui impliquent des rapports spécifiques et distincts à autrui et à l’environnement ? L’enquête ethnographique a été menée dans le village Nahua de La Esperanza, au nord-est du Mexique. Elle suit une société rurale pleinement intégrée dans le processus de modernisation et qui maintient, en même temps, des particularités culturelles collectives. Celles-ci sont liées à la terre, et distinguent ce groupe, selon les commentaires locaux, des « gens de la ville ». Quels sont les mécanismes qui permettent à cette communauté de parvenir à la cohésion sociale et à la transmission culturelle en période de changements structurels qui conduisent à la migration et à la vie à cheval sur plusieurs lieux et milieux socio-culturels ? Comment les membres de ce collectif combinent-ils différents modes de faire et de penser ?

La publication de cet ouvrage en anglais élargira les réseaux de sa diffusion à des publics plus larges, non hispanophones, d’universitaires et d’étudiants en anthropologie ne travaillant pas spécifiquement en Amérique latine. Cet ouvrage permettra ainsi le dialogue entre des anthropologues travaillant sur des thèmes analogues dans d’autres régions du monde ainsi que des sociologues et politologues travaillant sur les questions de communautarisme et de rapport à l’altérité dans leur propre société.

Éditeur : University Press of Colorado


Cloé Drieu, Cinema, Nation, and Empire in Uzbekistan (1919-1937), Indiana University Press, 2019

Cloé Drieu

Chargée de recherche au CNRS (CETOBaC)

Traduction en russe de l’ouvrage : Cinema, Nation, and Empire in Uzbekistan (1919-1937) (Indiana University Press, 2019)

Fictions Nationales. Cinéma, empire et nation en Ouzbékistan (1919-1937)

Présentation

L’Union des républiques socialistes soviétiques formait-elle un empire ? Comment les États-nations d’Asie centrale – et l’Ouzbékistan en particulier – ont-ils émergé et comment se sont-ils consolidés à la veille de la Seconde Guerre mondiale ? Comment se traduit la violence stalinienne dans la région ? C’est en étudiant le cinéma de fiction produit dans l’entre-deux-guerres en Ouzbékistan que Cloé Drieu répond à ces questions et expose précisément les mécanismes d’assujettissement, tant institutionnels que symboliques, de la périphérie ouzbèke au centre moscovite.

Grâce à la traduction en russe de l’ouvrage, ses recherches pourront être accessibles auprès d’un nouveau lectorat situé dans les anciennes républiques soviétiques. Si les nouvelles générations d’étudiant·es maitrisent l’anglais – pour les plus favorisé.es cependant –, les anciennes quant à elles sont quasi exclusivement russes ou russophones.

Éditeur : Academic Studies Press

En savoir plus