Capture d’écran 2017-10-23 à 11.51.00

 

Pendant des millénaires, il fut attendu des victimes confrontées à des circonstances extrêmes que leurs conduites se conforment à des codes d’honneur terriblement exigeants.
Or, depuis quelques décennies, dans les sociétés occidentales, ces codes d’honneur sont frontalement contestés, et sont même perçus comme d’intolérables blâmes adressés aux victimes. Si tout le monde s’accorde à reconnaître le progrès moral, elle tend à promouvoir une éthique de la survie à n’importe quel prix dans les situations de péril extrême.

Jean-Michel Chaumont, philosophe, sociologue, auteur de « Survivre à tout prix ? Essai sur l’honneur, la résistance et le salut de nos âmes« 

Richard Rechtman, psychiatre, anthropologue, directeur du LabEx Tepsis, auteur de « Les vivantes« 

Frédérique Leichter-Flack, maître de conférence en éthique et littérature, auteure de « Qui vivra qui mourra. Quand on ne peut pas sauver tout le monde« 

Frédérique Matonti, professeur de science politique à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

 

Pour vous inscrire à cet Agenda du politique, merci de remplir le formulaire ci-dessous :