L’Histoire, 4 mars 2018

Entretien avec Vincent Duclert, historien, professeur agrégé (EHESS/Sciences-Po)

 

« La Mission d’étude en France sur la recherche et l’enseignement des génocides et des crimes de masse est née d’une volonté ministérielle, celle de la ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem, qui, par sa lettre du 30 mai 2016 adressée au chercheur (à l’EHESS) et à l’inspecteur général que je suis, a prescrit une enquête globale sur l’état des connaissances en France relatives aux faits d’extermination et de destruction humaines. Aux génocides et aux crimes de masse, la lettre de mission ajoutait également les violences extrêmes. La Mission s’est également concentrée sur les traites et les esclavages tant modernes que contemporains. »

Lire l’intégralité de l’entretien.

A propos de l’auteur Tepsis

Le Laboratoire d’Excellence (LabEx) Tepsis se donne pour objet la diversité des modes d’intervention du politique dans la Cité et dans l’espace des sociétés. Il se propose de relier l’analyse des modes de gouvernement des sociétés modernes et contemporaines et celle des pratiques sociales qui transforment les formes d’organisation et de régulation des activités humaines. Tepsis rassemble des chercheurs et des équipes appartenant à 14 Unités Mixtes de Recherche associées au CNRS, toutes évaluées A+ et A par l’AERES, et au centre de recherche de l’ENA.