Carte non disponible

Date / Heure
Date(s) - 09/04/2018
18 h 00 min - 20 h 00 min

Emplacement
EHESS

Catégories


 La surveillance en démocratie

À la veille de la Première Guerre mondiale, le renseignement militaire étasunien bascule sur le terrain intérieur. En quelques mois, de puissants appareils se déploient discrètement sur le territoire pour identifier ceux qui, au titre de leurs activités, de leurs engagements ou simplement de leurs opinions, sont jugés hostiles à la mobilisation nationale. Cette surveillance ne s’interrompra plus : au sortir du conflit, au nom des impératifs de la guerre « moderne », l’ensemble de la population devient un problème militaire justifiant sa perpétuation.

Autour de l’ouvrage :

Alexandre Rios-Bordes (2018), Savoirs de l’ombre. La surveillance militaire des populations aux États-Unis (1900-1941), Éditions de l’EHESS

Intervenants : 

Cécile Ducrocq, scénariste et réalisatrice, a notamment écrit pour la série télévisée Le bureau des légendes 

Christian Ingrao, directeur de recherche au CNRS (IHTP)

Dominique Linhardt, sociologue, chargé de recherche au CNRS

Véronique Nahoum-Grappe, chercheure en sciences sociales, présidente de la section LDH de l’EHESS

Alexandre Rios-Bordes, maître de conférences en histoire à l’université Paris Diderot (ICT), auteur des Savoirs de l’ombre. La surveillance militaire des populations aux États-Unis (1900-1941), Éditions de l’EHESS

Modérateur : Sylvain Bourmeau, professeur associé à l’EHESS, producteur de La Suite dans les idées (France Culture)

 

Bookings

Les réservations sont closes pour cet évènement.

A propos de l’auteur Tepsis

Le Laboratoire d’Excellence (LabEx) Tepsis se donne pour objet la diversité des modes d’intervention du politique dans la Cité et dans l’espace des sociétés. Il se propose de relier l’analyse des modes de gouvernement des sociétés modernes et contemporaines et celle des pratiques sociales qui transforment les formes d’organisation et de régulation des activités humaines. Tepsis rassemble des chercheurs et des équipes appartenant à 14 Unités Mixtes de Recherche associées au CNRS, toutes évaluées A+ et A par l’AERES, et au centre de recherche de l’ENA.