Le Monde diplomatique, 12 mars 2018

Par Frédéric Lordon, directeur de recherche au CNRS (CESSP)


« Si seulement le monstre froid était froid… Mais même pas. Il a ses petits affects lui aussi. D’abord, bien sûr, ceux de la paranoïa en roue libre – mais elle lui est presque congénitale. Il faut en tout cas avoir atteint le dernier degré de la coupure d’avec tout, et presque d’avec la vie, pour se tenir, forcené, au délire des mouvements sociaux téléguidés par le leader caché depuis sa catacombe – comme souvent, c’est le schème de la séparation manipulatrice qui est projectivement prêté par les séparés-manipulateurs. »

Lire l’intégralité de l’article.


 


 

A propos de l’auteur Tepsis

Le Laboratoire d’Excellence (LabEx) Tepsis se donne pour objet la diversité des modes d’intervention du politique dans la Cité et dans l’espace des sociétés. Il se propose de relier l’analyse des modes de gouvernement des sociétés modernes et contemporaines et celle des pratiques sociales qui transforment les formes d’organisation et de régulation des activités humaines. Tepsis rassemble des chercheurs et des équipes appartenant à 14 Unités Mixtes de Recherche associées au CNRS, toutes évaluées A+ et A par l’AERES, et au centre de recherche de l’ENA.