Contrats doctoraux 2021


Samuel Fely

Quand grandir fait problème : l’identification et la qualification des difficultés infantiles dans les EAJE

Sous la direction de Isabelle Ville (EHESS, CEMS)

Ma thèse porte sur les enjeux d’inclusion et de catégorisation des enfants en situation de handicap au sein des équipements d’accueil du jeune enfant (EAJE). Je cherche à comprendre les modalités par lesquelles les jeunes enfants sont identifiés ou non, perçus ou non, comme rencontrant des « difficultés » dans les apprentissages précoces. Je me fonde sur des observations ethnographiques dans des crèches, ainsi que sur un traitement secondaire de l’enquête quantitative ELFE.
Cette recherche se focalise sur la question de l’identification et de la qualification par les professionnels de la petite enfance des « difficultés » rencontrées par les enfants. Je ne pars donc pas d’un diagnostic prédéterminé mais cherche à comprendre comment des questionnements sur la « normalité » de l’enfant peuvent émerger, notamment en étudiant les interactions entre les enfants, leurs familles et les professionnels de la petite enfance.


Ana Paula Fraga

L’État centralisateur et la représentation : le cas des interventores au Brésil, de la Révolution de 1930 à la fin de l’Estado Novo (1930-1945)

Sous la direction de Clément Thibaud (EHESS, Mondes Américains), Armelle Enders (Paris 8) et Henrique de Oliveira de Castro (UFRGS)

Mon projet de thèse porte sur la forme particulière de l’administration politique mise en place par Getúlio Vargas au Brésil entre 1930 et 1945. Déterminé à centraliser la structure politique autrefois dominée par de puissantes oligarchies provinciales, Vargas désigne de nouveaux gouverneurs (« interventores ») au sein de chaque État fédéré. Ce personnel politique, administratif et souvent militaire, qui a mené le processus de centralisation depuis les régions jusqu’en 1945, n’a pourtant jamais fait l’objet de recherches. Centrée sur une étude prosopographique de cette élite interventora encore méconnue, ma thèse se donne pour objectif de penser la construction étatique du Brésil, et les problématiques qui l’ont traversées comme celle du fédéralisme et de la représentation, sur la longue durée de l’histoire des élites brésiliennes. L’analyse des acteurs concrets permettra de comprendre les aspects micro-historiques de la transformation de l’État, notamment les mutations culturelles des relations de pouvoir.

Page personnelle


Aubin Peaudeau

L’épuration en Afrique du Nord (1942-1953)

Sous la direction de Laurent Joly (CNRS-EHESS, CRH)

Cette thèse a pour objectif d’étudier l’épuration administrative et judiciaire à laquelle le Maroc, l’Algérie et la Tunisie ont été soumis après leur passage dans les rangs de la France libre respectivement en novembre 1942 et mai 1943. Dans une perspective d’histoire transnationale et comparée, il s’agira de mesurer l’impact de la spécificité coloniale sur le déroulement de l’épuration. Au centre du sujet, le cadre légal de l’épuration, les instances chargées de sa réalisation et les résultats concrets de l’épuration en Afrique du Nord seront restitués. L’analyse portera une attention particulière aux différences de statut des personnes « épurées » (françaises, naturalisées, indigènes). Enfin, dans le but de cerner l’ensemble de ce processus de « justice transitionnelle » et d’en affiner l’impact social, nous prolongerons l’étude jusqu’à l’examen des recours formulés devant les instances judiciaires et administratives ainsi qu’à l’application des lois d’amnisties votées en métropole en 1951 et 1953.