France Culture, 03/07/2019

Avec Alain Ehrenberg, directeur de recherche CNRS

« Aujourd’hui, les sciences cognitives incarnent un climat de l’opinion, il y a des attentes très fortes à leur égard, dans la résolution des problèmes psychopathologiques ou des politiques publiques, particulièrement en ce qui concerne l’éducation. Or, si la psychanalyse confronte l’homme à ses limites, à ce qu’il en est de son désir, les sciences cognitives invitent plutôt à les dépasser. Alain Ehrenberg revient sur « le mythe du potentiel caché », et interroge ce qu’il appelle « l’autonomie comme condition », qui, d’aspiration individuelle à l’émancipation, devient une norme sociale. »

Regarder l’intégralité de l’entretien.

A propos de l’auteur Tepsis

Le Laboratoire d’Excellence (LabEx) Tepsis se donne pour objet la diversité des modes d’intervention du politique dans la Cité et dans l’espace des sociétés. Il se propose de relier l’analyse des modes de gouvernement des sociétés modernes et contemporaines et celle des pratiques sociales qui transforment les formes d’organisation et de régulation des activités humaines. Tepsis rassemble des chercheurs et des équipes appartenant à 14 Unités Mixtes de Recherche associées au CNRS, toutes évaluées A+ et A par l’AERES, et au centre de recherche de l’ENA.