Télérama, 17 octobre 2017

Gisèle Sapiro, sociologie, Directrice de recherche CNRS, Directrice d’études EHESS

Etre écrivain est traditionnellement considéré comme un métier de vocation, fondée sur le désintéressement, à l’instar de la plupart des métiers de création. L’idée même de tirer des profits de l’écriture peut ainsi apparaître en contradiction avec cette conception vocationnelle. Mais surtout l’image sociale de l’écrivain demeure attachée à l’idéologie romantique du « créateur incréé », pour reprendre l’expression de Pierre Bourdieu, qui est aussi un être en quelque sorte dématérialisé, qui n’aurait pas besoin de moyens de subsistance. Cette image perdure chez nous à la différence des Etats-Unis ou de l’Allemagne où les écrivains sont plus professionnalisés.

 

Lire l’intégralité de l’interview

About the Author Tepsis

Le Laboratoire d’Excellence (LabEx) Tepsis se donne pour objet la diversité des modes d’intervention du politique dans la Cité et dans l’espace des sociétés. Il se propose de relier l’analyse des modes de gouvernement des sociétés modernes et contemporaines et celle des pratiques sociales qui transforment les formes d’organisation et de régulation des activités humaines.

Tepsis rassemble des chercheurs et des équipes appartenant à 14 Unités Mixtes de Recherche associées au CNRS, toutes évaluées A+ et A par l’AERES, et au centre de recherche de l’ENA.