Le Monde, 21/02/2020

Avec Richard Rechtman, directeur d’études à l’EHESS, psychiatre et anthropologue

« Fort de sa pratique clinique et de son approche anthropologique, l’auteur décale notre regard de l’idéologie vers l’homme, du donneur d’ordre vers le petit exécutant sans qui rien ne serait possible, de la banalité du mal qualifiant le bourreau à la quotidienneté mortifère qui entoure et naturalise pour ainsi dire son geste. Le concept opératoire de l’ouvrage est à ce titre celui de « forme de vie », développé par les philosophes Ludwig Wittgenstein et Stanley Cavell, puis par le sociologue Albert Ogien. »

Lire l’intégralité de l’article.

A propos de l’auteur Tepsis

Le Laboratoire d’Excellence (LabEx) Tepsis se donne pour objet la diversité des modes d’intervention du politique dans la Cité et dans l’espace des sociétés. Il se propose de relier l’analyse des modes de gouvernement des sociétés modernes et contemporaines et celle des pratiques sociales qui transforment les formes d’organisation et de régulation des activités humaines. Tepsis rassemble des chercheurs et des équipes appartenant à 14 Unités Mixtes de Recherche associées au CNRS, toutes évaluées A+ et A par l’AERES, et au centre de recherche de l’ENA.
%d blogueurs aiment cette page :