Le chercheur Gilles Dorronsoro, des chefs de guerre afghans aux « gilets jaunes »

Le Monde, 26/08/2019

Avec Gilles Dorronsoro, professeur de Sciences politiques Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne

« Avec Le Reniement démocratique, néolibéralisme et injustice sociale (Fayard, 192 p., 18 euros), publié au printemps, Gilles Dorronsoro signe son Retour à Reims. Tout comme le livre de Didier Eribon, l’ouvrage s’ouvre par une dédicace au père, avec juste deux dates : 1928-2017. On ne lui a pas demandé si sa démarche trouvait sa source dans ce deuil car il n’est pas du genre à s’épancher. Mais il arrive un âge, 56 ans en l’occurrence, où, après avoir beaucoup voyagé, étudié et réfléchi à ce qui se passait ailleurs dans le monde, il s’autorise à porter un regard sur ce qui est censé être chez lui. Et là, surprise : il découvre un pays étranger lui aussi, et étrangement ressemblant à ces contrées lointaines et en guerre, dans lesquelles il travaille comme chercheur. »

Lire l’intégralité de l’article.

A propos de l’auteur Tepsis

Le Laboratoire d’Excellence (LabEx) Tepsis se donne pour objet la diversité des modes d’intervention du politique dans la Cité et dans l’espace des sociétés. Il se propose de relier l’analyse des modes de gouvernement des sociétés modernes et contemporaines et celle des pratiques sociales qui transforment les formes d’organisation et de régulation des activités humaines. Tepsis rassemble des chercheurs et des équipes appartenant à 14 Unités Mixtes de Recherche associées au CNRS, toutes évaluées A+ et A par l’AERES, et au centre de recherche de l’ENA.
%d blogueurs aiment cette page :