Slate, 13/06/2019

Avec Lisa Carayon, maîtresse de conférences Université Paris 13

« Contraindre une personne à engager son corps pour sauvegarder la vie d’un tiers est en effet une situation inacceptable dans tout autre domaine du droit. […] Ainsi analysée, la prohibition de l’avortement libre au-delà de la douzième semaine de grossesse est paradoxale puisque aucune disposition légale ne saurait par ailleurs contraindre un parent à donner ne serait-ce qu’une goutte de son sang pour sauver la vie de cet enfant une fois né. »

Lire l’intégralité de l’article.

A propos de l’auteur Tepsis

Le Laboratoire d’Excellence (LabEx) Tepsis se donne pour objet la diversité des modes d’intervention du politique dans la Cité et dans l’espace des sociétés. Il se propose de relier l’analyse des modes de gouvernement des sociétés modernes et contemporaines et celle des pratiques sociales qui transforment les formes d’organisation et de régulation des activités humaines. Tepsis rassemble des chercheurs et des équipes appartenant à 14 Unités Mixtes de Recherche associées au CNRS, toutes évaluées A+ et A par l’AERES, et au centre de recherche de l’ENA.