Libération, 1er mars 2018

Entretien avec Chowra Makaremi, anthropologue, chargée de recherche CNRS/IRIS.

« Les villes sont des lieux décisifs car elles sont des étapes dans des trajectoires migratoires de plus en plus longues et de moins en moins linéaires. Depuis la mise en place de politiques restrictives, le migrant doit faire des tours et des détours, avec des périodes d’attente de plus en plus longues. Les villes sont des nœuds sur des trajectoires déjà complexes. »

Lire l’intégralité de l’article.

A propos de l’auteur Tepsis

Le Laboratoire d’Excellence (LabEx) Tepsis se donne pour objet la diversité des modes d’intervention du politique dans la Cité et dans l’espace des sociétés. Il se propose de relier l’analyse des modes de gouvernement des sociétés modernes et contemporaines et celle des pratiques sociales qui transforment les formes d’organisation et de régulation des activités humaines. Tepsis rassemble des chercheurs et des équipes appartenant à 14 Unités Mixtes de Recherche associées au CNRS, toutes évaluées A+ et A par l’AERES, et au centre de recherche de l’ENA.