France Culture, 23/01/2020

Avec Chowra Makaremi, anthropologue, chargée de recherche CNRS

« C’est compliqué une révolution, car il n’y a jamais les bons contre les méchants, les tyrans contre les opprimés, les despotes et les libérateurs. C’est le cas en Iran, à la fin des années 1970. Quelles sont les forces en présence ? Il y a le Shah, le roi d’Iran qui, dans le rôle du despote, parfait, même pour les États-Unis, qui l’ont longtemps soutenu. Il y a l’Ayatollah Khomeiny, qui après 17 ans d’exil revient au pays. Il y a l’armée aussi, dont personne ne sait encore quels seront les choix. Et puis les syndicats, les partis de gauche, les communistes…. Ces différents acteurs s’allient et s’opposent dans le contexte de la guerre, avec les États-Unis d’un côté, l’URSS de l’autre. C’est compliqué une révolution, car au cœur du mouvement il y a des familles, des individus, des hommes, des femmes, des destins… »

Ecouter l’intégralité de l’émission.

A propos de l’auteur Tepsis

Le Laboratoire d’Excellence (LabEx) Tepsis se donne pour objet la diversité des modes d’intervention du politique dans la Cité et dans l’espace des sociétés. Il se propose de relier l’analyse des modes de gouvernement des sociétés modernes et contemporaines et celle des pratiques sociales qui transforment les formes d’organisation et de régulation des activités humaines. Tepsis rassemble des chercheurs et des équipes appartenant à 14 Unités Mixtes de Recherche associées au CNRS, toutes évaluées A+ et A par l’AERES, et au centre de recherche de l’ENA.
%d blogueurs aiment cette page :