AP-2017-05-Protais-2

Aujourd’hui, les psychiatres intervenant auprès des tribunaux confrontent de plus en plus les malades mentaux criminels à la réponse pénale et au milieu carcéral. Comment expliquer un tel état de fait ? L’histoire social de la psychiatrie contemporaine s’appuie sur un contexte professionnel mouvant en mesure d’expliquer cette tendance sur une longue période. Si dans les années 1960-1970 les psychiatres valorisaient des motivations humanistes pour confronter les malades à la loi, de nos jours la question victimaire et celle de la dangerosité deviennent centrales.

Caroline Protais, sociologue (Cermes3), auteure de Sous l’emprise de la folie ? L’expritse judiciaire face à la maladie mentale (1950-2009)

Richard Rechtman, psychiatre, anthropologue, directeur du LabEx Tepsis (EHESS)

Camille Lancelevée, sociologie (EHESS)

Paul Bensussan, expert psychiatre

Modérateur : Nicolas Dodier, sociologue (EHESS/INSERM)