« Pour aider les sans-abri, il faut s’appuyer sur les liens qu’ils ont créés dans la rue »

Libération, 04/12/2019

Avec Edouard Gardella, chargé de recherches CNRS

« Ce n’est pas par choix que les personnes refusent l’aide proposée, mais en raison d’un attachement contraignant à leur espace de vie, produit par la socialisation dans leur quartier et produisant la difficulté, que nous rencontrons tous, à s’arracher à un univers devenu familier par la force des choses. Le problème est que cet attachement se fait dans des conditions indécentes et dangereuses pour la santé. Comprendre pourquoi des personnes refusent l’aide proposée ne signifie donc pas qu’il ne faut rien faire, mais qu’il faut peut-être envisager les choses autrement. »

Lire l’intégralité de l’interview.

A propos de l’auteur Tepsis

Le Laboratoire d’Excellence (LabEx) Tepsis se donne pour objet la diversité des modes d’intervention du politique dans la Cité et dans l’espace des sociétés. Il se propose de relier l’analyse des modes de gouvernement des sociétés modernes et contemporaines et celle des pratiques sociales qui transforment les formes d’organisation et de régulation des activités humaines. Tepsis rassemble des chercheurs et des équipes appartenant à 14 Unités Mixtes de Recherche associées au CNRS, toutes évaluées A+ et A par l’AERES, et au centre de recherche de l’ENA.
%d blogueurs aiment cette page :