« Pourquoi la PMA et la GPA ne sont pas “progressistes” »

Le Figaro, 04/10/2019

Par Emmanuel Désveaux, directeur d’études EHESS

« Avant, tout était simple, on était de gauche ou de droite ; on était progressiste ou conservateur. On se félicitait que les prestations sociales en faveur des plus démunis redistribuent de la richesse ou on déplorait le poids de l’impôt ; on louait la réglementation du travail ou on maudissait l’État qui empêchait d’entreprendre ; on était pour la libération des femmes et pour l’avortement ou on pensait au contraire, comme l’Église, que l’être humain est sacré dès sa conception. »

Lire l’intégralité de la tribune.

A propos de l’auteur Tepsis

Le Laboratoire d’Excellence (LabEx) Tepsis se donne pour objet la diversité des modes d’intervention du politique dans la Cité et dans l’espace des sociétés. Il se propose de relier l’analyse des modes de gouvernement des sociétés modernes et contemporaines et celle des pratiques sociales qui transforment les formes d’organisation et de régulation des activités humaines. Tepsis rassemble des chercheurs et des équipes appartenant à 14 Unités Mixtes de Recherche associées au CNRS, toutes évaluées A+ et A par l’AERES, et au centre de recherche de l’ENA.
%d blogueurs aiment cette page :