Sud Ouest, 13 novembre 2018

Avec Alexis Spire, directeur de recherche CNRS

« En général, les mobilisations contre les prix des carburants sont initiées par des organisations professionnelles ou des syndicats. Là, il s’agit d’une réaction apparemment spontanée, en dehors des structures traditionnelles – même si des partis politiques ont très vite décidé de rallier le mouvement. L’autre particularité de cette mobilisation, c’est qu’elle n’est pas circonscrite territorialement. »

Lire l’intégralité de l’interview.

A propos de l’auteur Tepsis

Le Laboratoire d’Excellence (LabEx) Tepsis se donne pour objet la diversité des modes d’intervention du politique dans la Cité et dans l’espace des sociétés. Il se propose de relier l’analyse des modes de gouvernement des sociétés modernes et contemporaines et celle des pratiques sociales qui transforment les formes d’organisation et de régulation des activités humaines. Tepsis rassemble des chercheurs et des équipes appartenant à 14 Unités Mixtes de Recherche associées au CNRS, toutes évaluées A+ et A par l’AERES, et au centre de recherche de l’ENA.