Slate, 10/12/2019

Avec Régis Schlagdenhauffen, maître de conférences EHESS

« À l’origine, ce délit condamnait principalement les femmes qui urinaient à l’extérieur, quand il n’y avait pas de toilettes publiques. Puis, il a changé de vocation et a servi à réprimer les hommes dans les lieux publics. La France était un pays prude et les avocats devaient se battre pour que ce délit ne soit pas inscrit sur le casier judiciaire du condamné car c’était totalement infamant. »

Lire l’intégralité de l’article.

A propos de l’auteur Tepsis

Le Laboratoire d’Excellence (LabEx) Tepsis se donne pour objet la diversité des modes d’intervention du politique dans la Cité et dans l’espace des sociétés. Il se propose de relier l’analyse des modes de gouvernement des sociétés modernes et contemporaines et celle des pratiques sociales qui transforment les formes d’organisation et de régulation des activités humaines. Tepsis rassemble des chercheurs et des équipes appartenant à 14 Unités Mixtes de Recherche associées au CNRS, toutes évaluées A+ et A par l’AERES, et au centre de recherche de l’ENA.
%d blogueurs aiment cette page :