Revirement américain sur les Kurdes syriens : « Un Munich des temps modernes »

Le Monde, 11/10/2019

Par Hamit Bozarslan, directeur d’études EHESS

« Ce Munich des temps modernes est d’autant plus révoltant qu’Ankara n’a jamais fait mystère de ses objectifs : mettre en place sa politique de « dékurdification » de l’est de l’Euphrate, qu’Abdülhalik Renda, l’un des architectes du génocide des Arméniens de 1915, proposait déjà en 1925 comme solution radicale et ultime à la question kurde en Turquie. Comme les hommes de 1915-1925, ceux de 2015-2019 restent profondément attachés au darwinisme social, qui considère les communautés humaines comme des espèces en guerre pour la survie et établit un lien organique entre l’« espace », à purifier, et l’« espèce », à faire prospérer. »

Lire l’intégralité de la tribune.

A propos de l’auteur Tepsis

Le Laboratoire d’Excellence (LabEx) Tepsis se donne pour objet la diversité des modes d’intervention du politique dans la Cité et dans l’espace des sociétés. Il se propose de relier l’analyse des modes de gouvernement des sociétés modernes et contemporaines et celle des pratiques sociales qui transforment les formes d’organisation et de régulation des activités humaines. Tepsis rassemble des chercheurs et des équipes appartenant à 14 Unités Mixtes de Recherche associées au CNRS, toutes évaluées A+ et A par l’AERES, et au centre de recherche de l’ENA.
%d blogueurs aiment cette page :