L’Humanité, 10/04/2019

Avec Loïc Blondiaux, professeur des université à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

« La réponse apportée a pu sembler démocratique dans un premier temps, en offrant des espaces de débat. Avec ces moyens-là, c’est inédit à l’échelle de l’histoire et à l’échelle mondiale. Mais il y a des critiques à apporter à l’exercice : la mise à l’écart d’abord de la Commission nationale du débat public, la volonté explicite du gouvernement de s’en servir pour sa communication, la manière dont on a contraint les citoyens par des questions fermées et biaisées sur la plateforme numérique… »

Lire l’intégralité de l’interview.

A propos de l’auteur Tepsis

Le Laboratoire d’Excellence (LabEx) Tepsis se donne pour objet la diversité des modes d’intervention du politique dans la Cité et dans l’espace des sociétés. Il se propose de relier l’analyse des modes de gouvernement des sociétés modernes et contemporaines et celle des pratiques sociales qui transforment les formes d’organisation et de régulation des activités humaines. Tepsis rassemble des chercheurs et des équipes appartenant à 14 Unités Mixtes de Recherche associées au CNRS, toutes évaluées A+ et A par l’AERES, et au centre de recherche de l’ENA.