Wilfried Lignier : «A la crèche, la violence physique et symbolique des enfants est niée»

Libération, 22/02/2019

Avec Wilfried Lignier, chargé de recherche CNRS

« Les crèches sont parfois accusées de reproduire les stéréotypes de genre, je pense au contraire qu’elles sont davantage conscientes de ce genre d’enjeux, et héritent de différences qui se font d’abord en famille. L’espace de la crèche est en tout cas ségrégué : les filles vont vers la dînette, les garçons vers l’établi. Les objets et les lieux sont déjà sexués. Le coffre à déguisements attire bien plus les filles. C’est important, car les lieux et les choses ont un impact sur les premiers liens sociaux. »

Lire l’intégralité de l’interview.

A propos de l’auteur Tepsis

Le Laboratoire d’Excellence (LabEx) Tepsis se donne pour objet la diversité des modes d’intervention du politique dans la Cité et dans l’espace des sociétés. Il se propose de relier l’analyse des modes de gouvernement des sociétés modernes et contemporaines et celle des pratiques sociales qui transforment les formes d’organisation et de régulation des activités humaines. Tepsis rassemble des chercheurs et des équipes appartenant à 14 Unités Mixtes de Recherche associées au CNRS, toutes évaluées A+ et A par l’AERES, et au centre de recherche de l’ENA.
%d blogueurs aiment cette page :